ACTUALITES

Le coût réel du nouveau stade, caché par la Mairie de Bordeaux, refait surface.

Le conseil d'Etat devrait sanctionner un défaut d'information des élus locaux sur le coût réel du stade Matmut.

Il s'éléve à 220 millions d'euros pour la construction et non 165 millions d'euros comme communiqué par la Mairie de Bordeaux à de nombreuses reprises.

Le coût global sur la durée de 30 ans du contrat d'exploitation est de 551 millions d'euros.

Lire l'article de Sud-ouest.

Lire la suite

Ce qui est possible dans la capitale des gaules à Lyon serait impossible à Burdigala?

Lyon impacte durablement les modes de transport.

Grâce à son maillage du réseau et au mixage des modes de transport ( métro, tramway, trolley-bus) elle fait passer la part des transports publics de 15 à 19%, et, dans le même temps, fait reculer les déplacements en voiture de 48 à 42%.

Pendant ce temps , Bordeaux est la 3ème ville de France la plus embouteillée et la part des transports publics est passée péniblement de 9 à 10% malgré plus d'1 milliard d'euros d'investissement depuis 15 ans.

Il est temps de changer de braquet pour nos élus, de se poser les bonnes questions en matière de déplacements et de prendre des décisions courageuses mais indispensables.

 

Lire la suite

Les techniques évoluent, que fait Bordeaux-Métropole?

Un bel exemple de transport propre et économique " le bluetram".

Des versions de 15 à 24 mètres vont être construites, pouvant transporter jusqu'à 400 personnes.

Voilà l'alternative au tramway, un tram'bus adapté à chaque volume de fréquentation, en site propre, et qui assurera le même niveau de service.

A voir vite à Bordeaux-Métropole.

Lire l'article

Financement des transports publics en baisse, gaspillage en hausse

A Bordeaux, comme dans toutes les autres villes de France, l'équilibre budgétaire des transports publics est de plus en plus difficile, et la contribution des collectivités locales augmente régulièrement, alors même qu'elles doivent faire face à des baisses importantes des dotations de l'Etat, leur principale source de financement.

Faute de moyens, les autorités organisatrices réduisent l'offre de transport, alors que les Français n'ont jamais eu autant d'appétence pour les transports publics.

A Bordeaux, on gaspille allégrement l'argent public, en ouvrant des extensions de tramway où il n'y a quasiment personne ( Pessac-Alouette), et en dépensant trois fois plus que de besoin pour aménager un tramway, plutôt qu'un tram'bus, vers Eysines : et ce n'est là qu'un exemple parmi beaucoup d'autres.

Le risque de cette politique de prestige, en gaspillant l'argent public, c'est de ne plus pouvoir satisfaire les besoins de la majorité des usagers du réseau.

Lire la suite

Innovation n°1 dans les transports en commun : le Metrobus à Mexico

Un exemple de plus que le tram'bus est une bonne solution efficace et économique.

La métropole bordelaise sera-t-elle encore longtemps à la traine?

Si le métrobus fait jeu égal avec le métro de Mexico pourquoi ne pas le choisir pour remplacer le tramway dans les projets de nouvelles lignes?

 

Lire la suite

Un véritable Tram'Bus pour le cadran nord-ouest sur les lignes D et E

Trans'Cub dépose une contribution sur le projet de ligne E allant de st aubin du Médoc à Bordeaux le 25 septembre en Mairie de Bordeaux.

contributionconcertationlignee25-09-2015.doc

2015-09-26-19-50.pdf

Lire la suite

Bordeaux se rend compte mais un peu tard des inconvénients du pont levant sur la circulation

 

La solution tunnel aurait permis d'éviter tous ces désagréments . Lire un article de sud ouest du 6 novembre 2015.

Mais nos élus ont préféré inaugurer un pont plus visible pour la postérité qu'un tunnel.

Il aurait permis le passage routier et maritime sans aucune incidence l'un pour l'autre.

La solution pont levant cumule les inconvénients pour la circulation et les contraintes pour les bateaux, mais le plus important est sans doute qu'il facilite les prises de vues des touristes  et les promenades dominicales des Bordelais.