Se déplacer, Stationner

Les techniques évoluent, que fait Bordeaux-Métropole?

Un bel exemple de transport propre et économique " le bluetram".

Des versions de 15 à 24 mètres vont être construites, pouvant transporter jusqu'à 400 personnes.

Voilà l'alternative au tramway, un tram'bus adapté à chaque volume de fréquentation, en site propre, et qui assurera le même niveau de service.

A voir vite à Bordeaux-Métropole.

Lire l'article

Financement des transports publics en baisse, gaspillage en hausse

A Bordeaux, comme dans toutes les autres villes de France, l'équilibre budgétaire des transports publics est de plus en plus difficile, et la contribution des collectivités locales augmente régulièrement, alors même qu'elles doivent faire face à des baisses importantes des dotations de l'Etat, leur principale source de financement.

Faute de moyens, les autorités organisatrices réduisent l'offre de transport, alors que les Français n'ont jamais eu autant d'appétence pour les transports publics.

A Bordeaux, on gaspille allégrement l'argent public, en ouvrant des extensions de tramway où il n'y a quasiment personne ( Pessac-Alouette), et en dépensant trois fois plus que de besoin pour aménager un tramway, plutôt qu'un tram'bus, vers Eysines : et ce n'est là qu'un exemple parmi beaucoup d'autres.

Le risque de cette politique de prestige, en gaspillant l'argent public, c'est de ne plus pouvoir satisfaire les besoins de la majorité des usagers du réseau.

Lire la suite

Innovation n°1 dans les transports en commun : le Metrobus à Mexico

Un exemple de plus que le tram'bus est une bonne solution efficace et économique.

La métropole bordelaise sera-t-elle encore longtemps à la traine?

Si le métrobus fait jeu égal avec le métro de Mexico pourquoi ne pas le choisir pour remplacer le tramway dans les projets de nouvelles lignes?

 

Lire la suite

Un véritable Tram'Bus pour le cadran nord-ouest sur les lignes D et E

Trans'Cub dépose une contribution sur le projet de ligne E allant de st aubin du Médoc à Bordeaux le 25 septembre en Mairie de Bordeaux.

contributionconcertationlignee25-09-2015.doc

2015-09-26-19-50.pdf

Lire la suite

La gabegie continue

Loin de conforter l'intérêt général, la décision de la cour administrative d'appel qui a donné son feu vert à la ligne D et au tram train, ouvre la boîte de Pandore.

Jacques Mangon, maire de Saint Médard en Jalles, se sent pousser des ailes et demande que le ligne D soit prolongée jusque chez lui.

Le maire de Gradignan, Michel Labardin, a beau lui demander de prendre patience, il est mal placé pour lui faire entendre raison puisqu'il promeut dans le même temps, une ligne de tramway jusque dans sa ville.

On le voit, à ce petit jeu du chacun pour soi, c'est l'usager et le contribuable qui sont perdants.

On va dépenser plus de 100 M€ pour le tram train du Médoc et 250 à 270 M€ sur la ligne D pour y faire circuler des tramways presque vides.

La réalité est que nos élus sont essentiellement alléchés par les possibilités de spéculation immobilière.

Les contribuables paient le tramway et les promoteurs en profitent en majorant de 30% le prix des appartements qu'il dessert.

C'est cela le rôle des élus ?

Lire la suite

La ligne E et la ligne D

Les études de la ligne E condamnent le mode Tramway pour la ligne D et imposent le TramBus.

Lire la suite

DESSERTE DE L'AEROPORT DE MERIGNAC

Le recours au tramway n'est pas à ce jour justifié.

EN BREF !

Pour la desserte de l’aéroport, le recours au tramway n’est pas justifié, au vu de la faiblesse du trafic prévu. Telle est la conclusion de l’étude réalisée à la demande de Bordeaux Métropole.

Le trafic (300 voyageurs maximum à l’heure) serait très inférieur (8 fois) au trafic de 2500 voyageurs minimum à partir duquel le tramway se justifie.

Il en résulte nécessairement une absence de l’intérêt socio-économique du projet, que Bordeaux Métropole cache délibérément, en refusant de rendre publique l’étude qu’elle détient depuis plus d’un an.

Mais une nouvelle étude serait en cours sur la base d’un nouveau tracé, proche du centre commercial Mérignac Soleil, et où 4800 logements qui n’auraient pas été pris en compte seraient réalisés. Cela changera-t-il la donne ?

Lire la suite