ELECTIONS : Le temps des bonimenteurs

Les candidats promettent ou annoncent le tramway partout.

Ces promesses ou annonces ne seront pas tenues.

Il y a pas beaucoup d'argent dans les caisses.

En revanche, c'est le silence complet sur les vrais besoins et les vraies solutions.

magasin des promesses
  

 Communiqué de presse du 13 mars 2014  
ELECTIONS : Le temps des bonimenteurs
« Le bonimenteur tient des « propos trompeurs et habiles »

Les candidats promettent ou annoncent le tramway partout

Alain JUPPE annonce ou promet le tramway pour desservir GRADIGNAN, mais aussi SAINT MEDARD EN JALLES (depuis MERIGNAC), et l’AEROPORT,

Vincent FELTESSE annonce ou promet le tramway à PESSAC pour une extension, à MERIGNAC pour desservir l’AEROPORT, à SAINT MEDARD EN JALLES depuis BORDEAUX (tramway sur pneus), à BORDEAUX (cours de la Marne, entre la gare et la Victoire)

Le comble de l’illusion et de la farce est le soi-disant « bluetram » de BOLLORE (promis par V. FELTESSE dès 2015) qui n’a rien d’un tramway, mais qui est simplement un bus électrique dont les batteries se rechargent en station.

Ces promesses ou annonces ne seront pas tenues

Soit il n’y a pas de besoins réels qui justifient le tramway. L’exemple le plus caricatural est l’aéroport. « Le trafic actuel est du niveau du BHNS » selon la CUB, et il va baisser dès 2017 avec l’arrivée de la LGV (40% de la clientèle qui va à PARIS abandonnera l’avion pour le train)

Soit la solution proposée n’est pas la bonne.La desserte indirecte de SAINT MEDARD proposée par A.JUPPE et J. MANGON est une absurdité. Trop longue, elle ne sera pas attractive.

Soit la solution proposée n’existe pas à ce prix.Les coûts du tramway sur pneus que S.  LAMAISON est allé voir à PARIS et qui existe à CLERMONT-FERRAND sont les mêmes que pour le tramway sur rails (Dosssier d’enquête publique nov 2011).. Le tramway à prix cassé que M VFELTESSE propose n’existe que sur le papier !  

Il y a pas beaucoup d’argent dans les caisses

Pas avant 2020-2025 : « la capacité d’investissements disponible pour les projets nouveaux se reconstitue après 2020 » (Dosssier d’enquête publique nov 2011). Ce sera certainement bien plus tard, car cette étude n’a pas pris en compte la crise financière de 2008.

V. FELTESSE : « Si on choisit le tram, on pourra faire 1km par an » (Conseil de CUB 12/7/13)


En revanche, c’est le silence complet sur les vrais besoins et les vraies solutions 

Il n’y a aucune amélioration de la congestion à attendre des 800 M€ qui sont actuellement gaspillés pour toutes extensions en tramway qui ne récolteront que très peu d’usagers. En revanche, son aggravation sur les quais est assurée du fait de la fréquence accrue prévue du tramway. Il faut : 

1)      L’arrêt immédiat des travaux du tram-train et l’abandon du mode tramway pour la ligne D

2)      Le choix du BHNS pour les lignes D et E des deux corridors du quadrant  Nord-Ouest : Le BOUSCAT et EYSINES d’un côté, CAUDERAN-   LE HAILLAN–SAINT MEDARD de l’autre

3)      La desserte de TALENCE-GRADIGNAN en bus en site propre

4)      UN BHNS ou un tramway  sur les cours et les boulevards, qualifié de prioritaire selon le SDODM

CONTACTS : J. DUBOS : 06 45 24 63 95 - D TEISSEIRE 06 79 71 50 59

Tram

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire